Deze website in het Nederlands bekijkenView this website in English
 

Atmosphères planétaires

L’aéronomie s’intéresse à l’atmosphère, à toutes les atmosphères, qu’elles soient terrestre ou…. « extra-terrestres » comme celles qui existent autour de comètes ou d’autres planètes du système solaire et qui peuvent être le siège de phénomènes identiques à ceux que nous connaissons.

L'étude des atmosphères planétaires nous fournit de précieux renseignements sur notre propre atmosphère, son histoire, son avenir et même sur les origines de la vie sur Terre !

 


Mars, Earth & Venus (Image credits: NASA/ESA)

 

Au sein de notre système solaire, seulement deux planètes en plus de la Terre ont une atmosphère qui couvre un  noyau rocheux, ce sont Mars et Vénus. Titan qui est une lune de Saturne, a aussi une atmosphère. Les pages qui suivent se concentrent sur l’étude des atmosphères de Mars et de Vénus.

Nouvelles les plus récentes : 

Destination Mars, épisode 1: A la recherche de traces de vie

26 Jan 2016 - Jorge Vago, l'un des scientifiques attachés au projet ExoMars de l'Agence Spatiale Européenne (ESA), nous explique la mission. (en anglais)

PSS Special Issue : "Exploration of Venus"

Sept. 2015 - Cette édition spéciale du journal Planet. Space Sc. est consacrée aux dernières découvertes réalisées par les instruments à bord de la sonde Venus Express de l'ESA. Les chercheurs de l'IASB y ont publié un grand nombre d'articles

Des chercheurs de l'IASB ont publié un certain nombre d'articles en tant que 'premiers auteurs':

ainsi qu'une série d'aricles en tant que co-auteurrs:

EuroPlanet - un nouveau projet Horizon 2020

15 sept. 2015 - Le groupe “aéronomie planétaire” de l’Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique participe au projet “Europlanet 2020 RI”

Europlanet 2020 RI est un projet européen de collaboration mis sur pied pour intégrer et soutenir les activités liées aux sciences planétaires à travers l'Europe. Lancé le 1er septembre 2015, ce projet de recherche est financé par le programme Horizon 2020 de la Commission européenne jusqu’en août 2019. Répartis dans 19 pays européens, le projet est dirigé par l'Open University, Royaume-Uni. Il compte 34 institutions bénéficiaires, dont l’Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique.

Le but d’Europlanet 2020 RI est de relever les défis scientifiques et technologiques auxquels fait face la science planétaire moderne en offrant un accès aux données des recherches, aux modèles et aux installations à travers l'Europe.

Le Prof. Nigel Mason, coordinateur du projet, a déclaré: « Nous sommes ravis d'annoncer le lancement de cette nouvelle infrastructure de recherche. Depuis sa fondation en 2005, Europlanet a joué un rôle extrêmement efficace en réunissant la communauté européenne en science planétaire. Dans ce nouveau projet, nous avons un programme ambitieux d'activités de recherche, d'accès et de réseau. L’accent sera mis sur une intégration plus étroite entre l’industrie et les universités dans le domaine des sciences planétaires, et sur le soutien des institutions et des partenaires des pays qui en sont aux premiers stades de l'élaboration d’un programme de recherche en science planétaire ».

Plus d’info sur Europlanet: http://www.europlanet-2020-ri.eu
Follow on Twitter via @Europlanet2020

De la technologie de pointe belge prête à partir pour Mars

30 mars 2015 - En janvier 2016, la sonde ExoMars Trace Gas Orbiter partira pour la planète rouge avec à son bord un nouvel instrument, résultant d'un consortium international dirigé par la Belgique. L'instrument étudiera l'atmosphère martienne, à la recherche de traces de vie. Ce mardi 24 mars 2015 l'instrument sera pour la dernière fois visible en Belgique, ensuite il quittera notre pays et sera livré à l'Agence spatiale européenne pour l'assemblage final sur le satellite.

Communiqué de presse: De la technologie de pointe belge prête à partir pour Mars

Et finallement avec UVIS !

19 Jan 2015 - le 3eme canal de NOMAD, UVIS, a également mesuré des spectres !

Et maintenant avec LNO !

16 Jan 2015 - Encore des spectres ... enregistrés avec le canal LNO cette fois

Premiers spectres de NOMAD !

16 Jan 2015 - Pendant les derniers tests effectués avant de refermer l'instrument, quelques mesures ont été réalisées avec le canal SO. Juste une lampe devant l'optique d'entrée ... et voilà, le premier spectre ! Aujourd'hui c'est l'atmosphère de la Terre que l'on voit, bientôt ce sera celle de Mars !

"Exploring Mars"

Notre prochaine présentation grand public (en anglais) se donnera le mardi 26 novembre à l'école anglaise de Bruxelles.

Exploring Mars
Dr. Ann C. Vandaele, Belgian Institute for Space Aeronomy
7:45pm on Tuesday, 26 November 2013
Swoosh Lounge, British School of Brussels
Leuvensesteenweg 19, 3080 Tervuren

 

L’analyse des spectres de SOIR a permis la première observation expérimentale de la bande chaude 2ν1 + ν2ν2 du 16O12C18O.

15 Déc. 2012 – Des résultats obtenus par l’équipe SOIR et collaborateurs ont été publiés dans le Journal of Quantitative Spectroscopy and Radiative Transfer. Dans cet article, nous analysons les spectres obtenus par l’instrument SOIR en orbite autour de Vénus.

Grâce à la haute résolution spectrale de SOIR (0.12 à 0.18 cm-1), nous avons accès à des informations sur l’état d’excitation de rotation-vibration des molécules présentes dans l’atmosphère de Vénus. Les raies de trois bandes vibrationnelles ont été attribuées. Elles appartiennent aux bandes vibrationnelles 21101–01101 et 01111–00001 du 16O12C18O, 20001–00001 du 16O13C18O.

Ces deux dernières avaient déjà été repérées dans les spectres d’atmosphère planétaire, sur Mars et Vénus:

Elles ont été ré-analysées dans cette étude, levant le doute sur leur attribution. Les constantes spectroscopiques des ces bandes vibrationnelles ont été obtenues pour la première fois, par une analyse bande par bande. Ce résultat est une première étape dans l’attribution systématique des raies des spectres de SOIR.

L'article complet (en anglais)

 

NOMAD et TGO mentionnés dans un article du Hindu Times !

15 Nov. 2012 - L'instrument NOMAD à bord de la mission ExoMars TGO a été cité dans un article discutant de la présence du méthane sur Mars.

Le Hindu Times a fait mention de la non-détection de CH4 annoncée la semaine passée par l'équipe du rover Curiosity. Curiosity ne sera cependant pas la dernière chance pour découvrir du méthane : la mission ExoMars et en particulier l'instrument NOMAD s'y préparent !

L'article complet (en anglais)

 

Réunion 'Kick-off' du projet SIROCCO

13 Nov. 2012 - Des members du groupe Planetary Aeronomy étaient présents lors du coup d'envoi ('Kick-Off') du projet SIROCCO.

La réunion s'est déroulée dans les locaux de l'ESA, à l'ESTEC (Noordwijk, Pays-Bas). Les objectifs de ce nouveau projet sont : "The synergetic SWIR and IR retrievals of near-surface concentrations of CH4 and CO for Earth and Planetary atmospheres".

hiresmir Introhiresmir attendance

 

Plus de nouvelles 

Link naar de website van het Federaal Wetenschapsbeleid
Link naar de Federale Portaalsite